Bénédiction abbatiale de frère Dom Dominique Marie

Bénédiction abbatiale de frère Dom Dominique-Marie Schoch qui prend en charge l’abbaye Notre-Dame d’Oelenberg avec ses huit moines, les 14 religieuses cisterciennes de Baumgarten ainsi que la communauté de cinq autrichiens à Engelszell. Tous ces religieux obéissent à la règle de Saint Benoît.

Elu supérieur de l’abbaye cistercienne de l’Oelenberg dans le sud du Haut-Rhin par la communauté des frères le 31 mars 2017, Dom Dominique-Marie Scoch a reçu la bénédiction abbatiale des mains de Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, le samedi 20 mai en présence de nombreux religieux et religieuses d’Alsace, d’une cinquantaine de prêtres et de nombreux amis.
Né en 1948 à Strasbourg, Dominique-Marie est le second de 5 enfants d’une famille catholique pratiquante. La mutation de son père militaire en Allemagne l’amène à suivre sa scolarité dans ce pays, avant de revenir à Strasbourg pour effectuer ses études secondaires.
Dès 1967, il fréquente l’abbaye de l’Oelenberg pour des temps de silence réguliers. Dominique-Marie devient instituteur, métier qui le passionne. Mais il poursuit sa quête spirituelle en particulier dans les foyers de charité. Il rencontre Marthe Robin et lui confie son désir de partir en Afrique à la demande d’un foyer de charité qui cherchait un instituteur. La fondatrice des foyers l’y encourage et en 1980, il prend une disponibilité à l’Education nationale pour rejoindre comme instituteur Bangui en Centrafrique et son foyer de charité. En 1986, il retrouve l’enseignement en France dans une école primaire de Cronenbourg. L’appel à une vie simple, vouée à la prière se renforce et le 6 septembre 2000 il franchit la porte de l’abbaye de l’Oelenberg pour suivre les étapes qui le mèneront le 13 novembre 2005 à sa profession solennelle puis à son ordination sacerdotale le 6 décembre 2008.
Le voilà maintenant père abbé et à ce titre responsable de la communauté de l’Oelenberg avec ses 8 moines, mais aussi de la communauté des 14 religieuses cisterciennes de Baumgarten dans le centre Alsace et de la communauté de 5 moines autrichiens à Engelszell. Tous ces communautés obéissent à la règle monastique de Saint-Benoît.

Sur le même thème

  • hqdefault-18

    Invitation à méditer sur le thème de l’amour

    A l’occasion de la fête de saint Valentin, célébrée chaque année le 14 février, une invitation à méditer sur le thème de l’amour.
    Et ce, à travers des témoignages, des références bibliques et l’histoire du mystérieux saint Valentin avec le père Christophe Sperissen.

  • hqdefault-17

    Le signe de croix, quelle signification ?

    Cette année, le premier jour du mois de mars a coïncidé avec le Mercredi des Cendres. Une date importante pour les catholiques du monde entier, qui sont alors entrés dans la période de carême.
    Un rite particulier ne se produit que ce jour-là : celui des cendres posées en signe de croix sur le front des fidèles. Mais d’où vient le signe de croix ? Quelle est sa signification ? Quand ce geste est-il effectué par le croyant ? Comment peut-il être vécu ?… Pour méditer sur ce geste, rendez-vous au couvent du Bischenberg, à Bischoffsheim (Bas-Rhin).

  • hqdefault-16

    La lumière, symbole de Pâques

    Les chrétiens célèbrent Pâques en ce mois d’avril. Cette fête commémore la mort et la résurrection de Jésus.
    L’un des symboles utilisés lors de l’office de la Vigile pascale est celui de la lumière. Thème abordé depuis le sanctuaire du Mont Sainte-Odile, à Ottrott (Bas-Rhin).