Le songe de Jacob

Petit-fils d’Abraham, Jacob est le fils d’Isaac et de Rebecca. Il vole le droit d’aînesse à son frère jumeau Esaü qui n’est pas intéressé à marcher dans les pas de Dieu alors que lui Jacob l’est. Quand Esaü s’aperçoit de la ruse de son frère, il veut le tuer. Jacob prend la fuite. Dans la nuit, il a une vision qui confirme que Dieu est avec lui, quel que soit ses fautes.
Le songe de Jacob.
Père Philippe Lefebvre, bibliste, émission le Jour du Seigneur

Une vidéo produite par le CFRT

Sur le même thème

  • 643342771_295x166

    La visitation – Luc 1,35-56

    Récit de la visitation: la Vierge Marie, enceinte de Jésus, rend visite à sa cousine Élisabeth qui concevra Jean-Baptiste (Lc 1 ; 39-57).

  • hqdefault-32

    Célébration de la fête de Saint Barnard

    En janvier 2015 la communauté de Saint Barnard célébrait la Saint Barnard à Romans sur Isère.

  • sainte Jeanne de chantal et saint françois de sales

    Chronique des saints : Jeanne de Chantal et François de Sales

    Chronique des saints : François de Sales fils d’une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste, était destiné à un brillante carrière juridique. Son père l’envoie étudier à Paris. Mais il y découvre la théologie et les problèmes de la prédestination, soulevés par les calvinistes. Scrupuleux, il se croit prédestiné à être damné. Le désespoir le submerge jusqu’au jour où il découvre le « souvenez-vous », la prière mariale attribuée à saint Bernard. Il retrouve la paix et ce sera l’un des grands messages de sa vie quand il pacifiera sainte Jeanne de Chantal, puis quand il écrira son « Introduction à la vie dévote ».

  • hqdefault-31

    L’abbatiale Saint Volusien de Foix

    Abbatiale construite pour accueillir les restes de saint Volusien, 7éme évêque de Tours, mort près de Foix, tué par les visigoths vers 495
    Magnificat Pachelbel, enregistrement réalisé le 16 juin 2013. Abbatiale Saint-Volusien de Foix.

  • saint vincent

    Chronique des saints : Vincent

    Chronique des saints : Vincent, diacre de Saragosse, fut mis à mort à Valence (Espagne) avec son évêque Valère en 304 ou 305, après avoir subi la torture. Comme Laurent de Rome, Vincent offre le modèle accompli du service dans l’Église: ministre de l’évêque pour l’offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l’accompagner aussi à l’heure suprême du témoignage. Son culte, très répandu dans les pays de vignobles, le fut également à Viviers, où la Cathédrale lui fut dédiée dès le VIe siècle. Vincent signifie ‘vainqueur’, et la liturgie joue volontiers sur le sens de son nom.