Doit-on reposer la question religieuse en termes politiques ?

Depuis la loi de 1905, la religion semblait destinée à déserter la vie politique de nos sociétés modernes pour rester cantonnée à la sphère privée...
Si les revendications religieuses pénètrent le débat politique ce n’est, dit-on, jamais au titre de ce qu’elles sont. Quel sens conférer à ce « silence religieux » ? N’est-ce pas qu’en le brisant que nous saurons saisir le sens des événements récents ?
avec Fethi Benslama, Jean Birnbaum, Marcel Gauchet et le P. Matthieu Rougé.

Sur le même thème